Les frasques du capitaine Le Golif

 

 

De Saint-Malo aux Antilles, le livre de bord musical d’un capitaine au long cours, tiré des Cahiers de Louis Adhémar Timothée Le Golif dit Borgnefesse, corsaire malouin.
Un spectacle idéal pour une première expérience de l’opéra.

 

 

 

Note d’intentions artistiques

L’intérêt de ce texte ne réside pas seulement dans le mystère qui entoure son origine - témoignage d’un grand flibustier du XVIIème siècle ou exercice de style d’un romancier du XXème - l’écriture est vive, drôle, cocasse et pleine d’esprit.

Louis Adhémar Timothée Le Golif, dit Borgnefesse après avoir été amputé d’une partie de son séant par un boulet de canon, y décrit sa vie à travers moult péripéties plus étonnantes les unes que les autres.

Dans le récit, la femme est absente. Elle n’a pas le droit de monter à bord, cela porterait malheur à l’équipage. Absente de fait, en réalité elle est constamment là dans l’esprit des hommes, donc dans leur discours. Elle y est rêvée, fantasmée, idolâtrée…

C’est un univers haut en couleur et surprenant, à l’image de ce personnage atypique et ambivalent que l’on propose ici aux spectateurs.

Les récits engagés par un comédien, présenteront les pirates comme des caricatures d’eux-mêmes, dans l’ambiance des foires du 19ème siècle.

Ces récits, également portés par les chanteurs, alternent avec les airs tantôt égrillards, tantôt lyriques extraits d’un répertoire musical métissé. La cornemuse se mêle au clavecin, la viole de gambe s’encanaille avec le théorbe…

Remparts contre la vie rude faite de privations et de violences, la poésie et la musique ont nourri cette âme forte de sieur Le Golif, aussi habile dans le maniement de sa plume que de son épée.

photo-goif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Distribution :

Direction et adaptation musicale : Franck-Emmanuel Comte
Mise en scène et écriture du livret : André Fornier

Instrumentistes et chanteurs du Concert de l’Hostel Dieu :
Etienne Galletier
: théorbe
Luc Gaugler : basse et viole
Franck-Emmanuel Comte : clavecin et orgue
Avec le duo des Frères de Sac :
Christophe Sacchettini 
: flûtes, cornemuse, bombarde
Jean Loup Sacchettini : accordéon diatonique


Paulin Bündgen (alto) : Floridor
Hugo Peraldo(ténor) : Domenico
Antoine Saint-Espes (baryton) : Giacomo/le Gascon Lunaire
Guillaume Frey (basse) : Le Golif
Simon Gallot (basse) : Arturo, Trebutor
Jacques Chambon (comédien) : Victor Gavioli


Costumes et scénographie : Angelina Herrero

Création et régie lumière : Nicolas Charpail

 

À partir de 8 ans

Durée du spectacle : 1h20 (sans entracte).


Téléchargez le dossier pédagogique Le Golif [PDF]
Téléchargez le dossier Le Golif [PDF]
Téléchargez la fiche technique Le Golif [PDF]

Crédit photo: Jérémie Kerling

Avec le soutien de la Spedidam et de l’ADAMI